LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Création de la légion étrangère le 9 mars 1831

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RES ADMIN
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 29/11/2011

MessageSujet: Création de la légion étrangère le 9 mars 1831   Ven 9 Mar - 15:46:38



[b][i]Louis-Philippe, roi des Français, à tous présents et à venir salut ;

Vu la loi du 9 mars 1831 :
Sur le rapport de notre Ministre Secrétaire d'Etat au Département de la Guerre : Nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit :

Art. 1 - Il sera formé une Légion composée d'Etrangers . Cette Légion prendra la dénomination de Légion Etrangère.

Art.2 - Les bataillons de la Légion Etrangère auront la formation que les Bataillons d'infanterie de ligne.

Art.3 - Pour la solde, les masses et son administration, la Légion Etrangère sera assimilée aux régiments français. L'uniforme sera bleu avec le simple passepoil garance et le pantalon de même couleur, les boutons seront jaunes et porteront les mots Légion Etrangère.

Art.4 - Tout Etranger qui voudra faire partie de la Légion Etrangère ne pourra y être admis qu'après avoir contracté, devant un sous-intendant militaire, un engagement volontaire.

Art.5 - La durée de l'engagement sera de trois ans au moins et de cinq ans au plus.

Art.6 - Pour être reçus à s'engager, les Etranger devront n'avoir pas plus de quarante ans, et avoir au moins dix-huit ans accomplis, et la taille de 1m55. Ils devront en outre être porteur d'un certificat d'acceptation de l'autorité militaire constatant qu'ils ont les qualités requises pour faire un bon service.

Art.7 - En l'absence de pièces, l'Etranger sera envoyé devant l'Officier Général qui décidera si l'engagement peut être reçu.

Art.8 - Les militaires faisant partie de la Légion Etrangère se pourront rengager pour deux ans au moins et cinq ans au plus. Les rengagements ne donneront droit à une haute paie qu'autant que les militaires auront accompli cinq ans de service.

Art.9 - Notre Ministre Secrétaire d'Etat au Département de la Guerre est chargé de l'exécution de la présente ordonnance.


Par le Roi :
Le Ministre Secrétaire d'Etat de la Guerre
Signé : Maréchal SOULT
Duc de Dalmatie

signé : LOUIS-PHILIPPE

......................................................................................


Dernière édition par CLAISE CHRISTIAN le Sam 10 Mar - 8:55:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RES ADMIN
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 29/11/2011

MessageSujet: Création de la légion étrangère le 9 mars 1831   Sam 10 Mar - 8:53:07


A l’initiative du Maréchal SOULT, le héros d’Austerlitz, le Roi Louis Philipe 1er crée par ordonnance Royale du 9 mars 1831, la Légion Etrangère.
La Légion Etrangère est une spécificité bien particulière à la France. De tout temps les étrangers ont montré une prédilection marquée pour le service des armes de la France. Il n’est pas étonnant qu’en 1830 le besoin en contingents nécessité par la guerre d’usure de la conquête de l’Algérie donne l’idée au gouvernement de l’époque, pour épargner le sang français, d’utiliser les hommes qui traînaient dans les tavernes de la capitale, pour la plupart étrangers. C’était les anciens mercenaires du Régiment de Hohenzollern, ou d’anciens gardes Suisses, ou les rescapés des insurrections révolutionnaires européennes, plus les mauvais garçons qui avaient maille à partir avec la police.
En créant, le 9 mars 1831, une « Légion Etrangère composée de sept bataillons pour servir hors du territoire continental du Royaume », le nouveau Roi de France, Louis-Philippe, fait d’une pierre deux coups : renforcer les théâtres d’ d’opérations en Algérie et écarter de Paris les parasites fauteurs de troubles.

La première année de sa création la Légion étrangère n’a pas combattu. Elle a répondu aux impératifs de construction que les territoires nouvellement exploités exigeaient : assèchement de marais, routes, ponts, fortifications, etc... De cette année 1831 date sa réputation de soldat-bâtisseur. On ne laisse pas un légionnaire inactif.
La Légion étrangère connaît son baptême du feu à Maison Carrée le 23 mai 1832. A partir de cette date elle sera de tous les combats dans lesquels s’
engagera la France. Et ses drapeaux sont parmi les plus décorés de l’armée française.
Dès 1843 elle crée sa garnison à Sidi-Bel-Abbès qui deviendra très vite son foyer et son sanctuaire. C’est dans cette ville que seront formées toutes les recrues nouvellement engagées qui apporteront sur le globe entier la gloire des armes de la France.
Le combat de Camerone en 1863 au Mexique est le plus réputé des faits d’armes de la Légion Etrangère et deviendra le symbole de l’esprit légionnaire exprimé chaque année à sa date anniversaire par toutes ses unités quelque soit leur implantation et leur mission du moment. Soixante cinq Légionnaires ont résisté jusqu’à la mort à l’assaut de 2.000 mexicains dans des conditions climatiques et logistiques abominables par respect de la parole donnée : « se défendre jusqu’à la mort. »
Comme les Zouaves les légionnaires emballent les foules qui assistent à leurs défilés à cause, bien sûr, de la gloire qu’ils représentent, mais aussi grâce à la
particularité de leur uniforme : les épaulettes vertes à franges rouges, la même ceinture de flanelle bleue que portent les zouaves (spécificité de l’infanterie de l’armée d’Afrique) et, surtout, le Képi blanc. Cette couleur du képi remonte aux années 1930 lors de la campagne du Maroc. Au cours de leurs opérations dans ce pays frappé d’un soleil chaud et dévastateur, les légionnaires protégeaient leur képi d’un couvre-képi de couleur cachou. Cette couleur était d’ailleurs très bien adaptée au pays que sillonnaient les colonnes des légionnaires. La transpiration de la tête sous ce soleil brûlant obligeait les légionnaires à laver fréquemment leur couvre-képi. Les lessives répétées ont eu raison de la couleur cachou du couvre-chef qu’elles ont fini par blanchir. Le képi recouvert de son manchon blanc est apparu officiellement pour la première fois lors du défilé à Paris du 14 juillet 1939. Depuis il est devenu le signe distinctif de l’uniforme du légionnaire.
Pour avoir un ordre d’idée du volume des effectifs que représente la Légion étrangère, il faut savoir que celle-ci n’a jamais représenté plus de dix régiments.
En ce début du XXIème siècle elle est composée, grosso-modo, de 7.000 hommes. Elle a atteint un volume total de 49.000 hommes au début de la seconde guerre mondiale. Mais l’effectif moyen qui fut le sien en 177 ans d’
existence reste modulé à 10 – 15.000 hommes.
Hormis les deux guerres mondiales : 1914-1918 ( 3.630 morts ) et 1939-1945 (8.100 morts), de toutes les campagnes auxquelles a participé la Légion Etrangère, trois ont été particulièrement meurtrières : la campagne du Maroc (1920-1935) avec 1.300 morts, la guerre d’Indochine (1945-1954) avec 9.100 morts, et la guerre d’Algérie (1954-1962) avec 1.630 morts.
Composante à part entière de la magnifique Armée d’ Afrique, la Légion Etrangère est la seule formation la composant qui n’ait pas été dissoute en 1962 après l’indépendance de l’Algérie. Son rapatriement en métropole à cette date-là froissait pourtant l’esprit de l’ordonnance du Roi de France qui l’a instituée le 9 mars 1831 en spécifiant bien que « la Légion Etrangère » était créée « pour servir hors du territoire continental du royaume ».
Plus de 150 nations sont représentées aujourd’hui dans ses rangs. Forte de 7.000 hommes, la Légion étrangère continue toujours à servir la France avec « Honneur et Fidélité » sur tous les continents où ce pays est contraint par le contexte international d’intervenir.
Inutile de préciser que son efficacité et son professionnalisme ne peuvent être le fruit que d’une discipline rigoureuse. Une discipline encore plus sévère a été à l’ origine de l’Infanterie Légère d’Afrique puisque le recrutement de ses bataillons s’est fait parmi les hommes qui avaient subi une condamnation militaire et qui devaient achever leur temps de service, ainsi que parmi les pensionnaires des maisons d’arrêt ou des maisons centrales.

......................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Création de la légion étrangère le 9 mars 1831   Sam 10 Mar - 10:06:29


181ème ANNIVERSAIRE



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: coucou de marseille   Sam 10 Mar - 12:21:31

bonjour belle initiative de louis-philippe ,par contre ce qui m'intérpelle c'est la taille requit pour etre légionnaire 1,50 métre ,nos ancétres etaient petits cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Création de la légion étrangère le 9 mars 1831   

Revenir en haut Aller en bas
 
Création de la légion étrangère le 9 mars 1831
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création de la légion étrangère le 9 mars 1831
» Pionniers de la Légion étrangère
» Liste de personnalités ayant servi à la Légion étrangère
» Reportage Légion étrangère l' enfer du soldat
» La légion Etranger pendant la Seconde Guerre mondiale (1939 - 1945)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LES REGIMENTS ET UNITES DE LA LEGION ETRANGERE :: C.O.M.L.E.-
Sauter vers: