LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 baionnette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: baionnette   Ven 21 Sep - 15:10:41

Au confluent de l'Adour et de la Nive, Bayonne a donné son nom à la baïonnette

c'est pendant le siège de la ville en 1523, qu'aurait été inventée la baïonnette. On raconte que les habitants de Bayonne, se trouvant à court de poudre et de projectiles avaient fixé leurs longs couteaux de chasse au bout des canons de leurs mousquets. Vers 1655, un auteur écrit :

" A présent, on y fait (à Bayonne) de meilleures dagues qu'on appelle des bayonnettes ou des bayonnes, tout simplement".

chronique historique de Frédérick Gersal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: baionnette   Ven 21 Sep - 15:17:12

josse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: baionnette   Ven 21 Sep - 15:20:22

christine59 a écrit:
josse



de rien, faut bien faire voir à nos hommes qu'on s'intéressent un peu à l'armée NON??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: baionnette   Ven 21 Sep - 15:28:30


BAIONNETTES AUX CANONS
EN AVANT

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: baionnette   Ven 21 Sep - 15:29:28

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: baionnette   Mer 30 Jan - 18:24:21

L'évolution de la baïonnette.

La baïonnette bouchon.
Son manche en bois se place dans le canon. A l'origine elle était utilisée à la chasse pour servir d'épieu.
Son
utilisation militaire apparaît en europe vers 1640/47. Sa lame est à
double tranchant. Elle sert surtout de pique et sa poignée permet aussi
de l'utiliser comme dague.
L'inconvénient majeur de cette arme réside dans l'impossibilité de tirer quand elle est fixée.

La baïonnette à douille.
Celle-ci
apparaît vers 1695, la lame est fixée sur un tube s'emmanchant autour
du canon. Le coude apparait vers 1703 et permet de recharger l'arme.
La fixation par simple rainure L ou Z n'est pas satisfaisant, en 1770 apparait la virole qui améliore la fixation.
En 1800, l'Angleterre adopte un sabre baïonnette à lame droite, suivie de la France en 1840 mais avec une lame yatagan.
En 1884, la mode est au raccourcissement des baïonnettes.
En 1891, l'Italie adopte une baïonnette pliante faisant partie de l'arme, ce système est encore utilisé actuellement.
En 1898, les baïonnettes se rallongent de nouveau.
En 1933, L'Allemagne adopte définitivement le couteau baïonnette, il en est de même pour l'Italie.
En
1944, les USA utilisent à leur tour un poignard baïonnette à lame
courte, ce modèle deviendra le standard de toutes les armées.















Lexique.


Anneau
de douille: anneau entourant la douille. La bague se trouve entre le
bourrelet et l'étouteau de douille. On serre l'anneau de douille pour
retenir la douille au canon du fusil.

Arête: Filet saillant séparant les deux tranchants d'une lame.

Bague: Voir anneau de douille.

Bourrelet: Protubérance sur la douille qui empêche la bague de s'en échapper.

Branche: Partie métallique allant de la douille au talon de la lame.

Coude: Voir branche.

Croisière: Pour le sabre-baïonnette par exemple, partie de la monture perpendiculaire à la poignée et servant de garde.

Dos: Pour une lame, c'est la partie plate oppoosée au tranchant.

Douille: Tube métallique s'emboîttant sur le canon du fusil.

Embase: (de la bague de douille) emplacement de la bague.

Etouteau de bague: protubérance de la bague de douille dans lequel s'emboite un téton fixé sur la douille.

Fente de douille: Echancrure de la douille.

Fil: partie coupante ou tranchante de la lame.

Garde: partie de la monture destinée à protéger la main et constituée de la croisière et du quillon.

Gouttière: rainure creusée dans la lame au dos ou au centre, elle permet d'alléger la lame.

Lame:
ajoutée à la monture, constitue l'arme proprement dite. Elle peut être,
selon le type de la baïonnette de forme et de longueur différente.

Monture:
Excepté pour les baïonnettes à douille, partie supérieure de la
baïonnette. Elle se compose du pommeau, de la poignée et de la garde.

Poignée:
partie de la monture tenue par la main. Elle est constituée pour un
sabre-baïonnette par exemple de plaquette en bois, métal .. et de vis ou
rivets.

Pommeau: pièce en métal ou en laiton située à l'extrémité supérieure de la poignée.

Quillon: élément de la garde constitué par le prolongement de la croisière. Il peut être courbe ou droit.

Rosettes de bagues: ce sont les deux extrémités de la bague, redressées et traversées par une une vis de bague.

Talon: partie forte de la lame située près de la monture ou de la douille.

Tenon: partie saillante près de la bouche du canon.

Virole de bague: voir anneau de douille


Chassepot Mle 1866


Famas


PM Sten MK V, fusil d'assaut EM 2



PM Sten Mk V et Lee-Enfield n° 4.









Springfield 1903 et Garand M1 Mle 1942.




Gewehr 98,Kar 98 a ,K 98 bMle 1898 2ème typ


K 98k
Mle 1884/98 3ème type
http://www.armeetpassion.com/sommairebaio.html

http://militaires-d-hier.forumgratuit.org/t1077-la-baionnette


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: baionnette   

Revenir en haut Aller en bas
 
baionnette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» baionnette
» Le fusil 1777

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LES LIEUX DE GARNISONS DE LA LEGION ETRANGERE - LES MONUMENTS ET CONSTRUCTIONS DE LA LEGIONS - LES ARMES ET VÉHICULES DIVERS :: LES ARMES ET VEHICULES DIVERS FRANCAIS - LES ARMES ETRANGERES :: ARMES INDIVIDUELLES-
Sauter vers: