LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Les Forces armées en zone sud de l'Océan Indien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RES ADMIN
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 29/11/2011

MessageSujet: Les Forces armées en zone sud de l'Océan Indien   Mar 6 Déc - 11:17:46

Les Forces armées en zone sud de l'Océan Indien

Les unités des forces françaises en zone sud de l’océan Indien (1460
militaires) sont principalement déployées à la Réunion et à Mayotte.









Composition des forces (au 1er janvier 2008)

- Forces terrestres (750 militaires) : à la Réunion : le 2e RPIMa ; à Mayotte : le DLEM
- Forces aériennes (280 militaires) : à la Réunion : 2 Transall et 2 Fennec
- Forces navales (430 militaires) :

  • à la Réunion : une base navale, 2 patrouilleurs P400, un
    patrouilleur austral, un patrouilleur des affaires maritimes, un BATRAL,
    un patrouilleur de la gendarmerie maritime et un détachement de
    fusiliers. Les forces sous contrôle opérationnel d’ALINDIEN (2 frégates
    de surveillance (Floréal et Nivôse), 2 hélicoptères Panther) peuvent
    venir renforcer ce dispositif pour des missions spécifiques


  • à Mayotte : un détachement marine avec une vedette de servitude, un
    CTM et 1 vedette côtière de surveillance maritime de la gendarmerie
    maritime.
Par ailleurs, il y a des unités du Service Militaire Adapté (1000
hommes) à la Réunion et à Mayotte. Enfin, 1150 militaires de gendarmerie
sont déployés entre La Réunion et Mayotte (dont 2 escadrons de
gendarmerie mobile) et mettent en œuvre une Alouette III et une vedette.
Missions

Le contrat opérationnel des FAZSOI se décline au travers des missions suivantes :
- garantir la protection du territoire national et des installations stratégiques et contribuer au climat de sécurité ;
-
contribuer à la préservation des intérêts de la France sur l'ensemble
de la zone de responsabilité permanente (ZRP) en maintenant la capacité
d'intervention des forces armées de la ZSOI et en participant au
dialogue régional ;
- soutenir l’action de l’Etat en ZSOI et
contribuer aux conditions de stabilité et de développement des
collectivités territoriales par la mise en œuvre de moyens militaires ;
- affirmer la souveraineté française dans la ZSOI ;
- conduire ou participer à une opération militaire ;
- contribuer à une opération de secours d’urgence (humanitaire, catastrophe naturelle…).
Bilan de la participation aux missions de service public

Domaine terrestre

Dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine à
Mayotte, les armées participent, sur demande du ministère de
l'outre-mer, au dispositif de surveillance de la zone de débarquement
nocturne des immigrés clandestins, tant en mer à l'aide de vedettes de
surveillance maritime renforcées ponctuellement par des moyens en
provenance de la Réunion, qu'à terre à partir des 2 radars de
surveillance civils, qui sont servis par la marine.
Fin 2005, La
Réunion connaissait les prémices d'une épidémie de Chikungunya, qui
allait culminer au cours des premiers mois de l'année suivante (47 000
cas enregistrés la première semaine de février). Le 23 janvier 2006,
répondant à la demande de la préfecture de Saint Denis, l'EMA décidait
une mission d'assistance sur l'île, baptisée du nom du moustique AEDES
Albopictus, responsable de la propagation du virus. Le 19 avril 2007, la
fin de cette épidémie fulgurante a été confirmée, permettant la levée
du dispositif militaire d'aide d'urgence.
Les FAZSOI ont mené des
missions d'assistance à la population de l'île de la Réunion et de
Madagascar après le passage du cyclone Gamède en mars 2007.
Domaine aérien

En sus des activités strictement militaires, des moyens aériens
des FAZSOI peuvent être mis à la disposition des autorités civiles par
le biais de demandes de concours (recherche, cyclone, volcan) ou de
réquisitions (troubles à l'ordre public et transports afférents).
Du
26 février au 09 mars 2007, le soutien de la population civile
réunionnaise suite au passage du cyclone Gamède a fortement impliqué les
armées.
Depuis le début de l’année 2007, les FAZSOI, au moyen
d’un C160, ont participé au transport de fret humanitaire (7,4 tonnes)
de la plate-forme d’intervention régionale pour l’océan Indien (PIROI)
au profit de Madagascar (zone de Mananjary) suite au passage du cyclone
CLOVIS.
Des opérations de secours sont également conduites, sur
demande du Cross La Réunion, mettant en œuvre des moyens aériens pour le
repérage et/ou l'évacuation sanitaire de personnes blessées à bord de
bâtiments.
Domaine maritime

Dans la zone maritime sud de l'océan indien, particulièrement
vaste, la marine se consacre principalement aux missions suivantes :
- le contrôle de la pêche illicite dans le grand sud de la zone économique exclusive ;
- la participation à la lutte contre l'immigration clandestine ;
- la participation au secours en mer.
Coopération régionale

La coopération militaire régionale menée par les FAZSOI,
particulièrement dynamique, agit suivant deux axes : le bilatéral et le
multinational.
La coopération bilatérale est menée surtout au
profit des pays de la Commission de l’Océan Indien (COI), avec en
priorité Madagascar, et les pays riverains du canal de Mozambique. Un
effort particulier est consenti en ce qui concerne l’Afrique du Sud.
La
coopération multinationale s’exerce sur deux espaces, la COI, seul
espace de francophonie dans cette région du monde, et la SADC (Southern
Africa Development Community – communauté pour le développement de
l’Afrique australe). La coopération multinationale COI, a pour but de
rassembler les pays qui la constituent dans des projets aux dimensions
de cette organisation régionale. La coopération multinationale SADC a
pour but d’aider la montée en puissance du dispositif sécuritaire de
cette organisation : état-major et brigade de la force africaine en
attente (FAA).






Sources : EMA
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Forces armées en zone sud de l'Océan Indien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trop de pouvoir tue le pouvoir : le cas des Forces Armées d’Haïti '' mesaj pou
» LES OSTS ▲ Les forces armées
» Trouver sur le net . Vous avez dit Forces armées d'Haiti
» Les Forces Armées en Guyane
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LES REGIMENTS ET UNITES DE LA LEGION ETRANGERE :: 13° D.B.L.E.-
Sauter vers: