LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Mer 25 Sep - 11:19:05

Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie
24 septembre 2013 – 17:39
L’on devrait bientôt connaître la liste des unités concernées par les restructurations prévues par la prochaine Loi de programmation militaire (LPM), laquelle prévoit la suppression de 23.500 postes supplémentaires au sein du ministère de la Défense. En attendant, les rumeurs ou encore les fuites savamment organisées en guise de ballon d’essai ne manquent pas de circuler.
Ainsi, RFI assure que deux régiments de l’armée de Terre seront très certainement dissous. Il s’agit du 4e Régiment de Dragons, implanté à Carpiagne – c’était bien la peine de réactiver ses traditions en 2009 en lieu et place du 1er-11e Cuirassiers… – ainsi que du 110e Régiment d’Infanterie, lequel appartient à la Brigade Franco-Allemande (BFA). Sur ce dernier point, l’on peut tout de même nourrir quelques doutes.
Par ailleurs, et sans surprise tant cela revient avec insistance, le 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) de Carcassonne figure également sur la liste publiée par RFI, de même qu’une unité de la 1ere Brigade Mécanisée (BM) qui n’a pas été précisée. En fait, il pourrait s’agir du 3e Régiment du Génie, basé à Charlevilles-Mézières.
Quant aux mouvements de régiments, l’idée d’un déplacement des drones tactiques du 61e Régiment d’Artillerie (RA) de Chaumont vers Etain semble tenir la corde. Et il semblerait, toujours d’après la même source, que les AMX-10RC du 1er Régiment Etranger de Cavalerie (REC) quitteraient Orange pour aller remplacer les chars Leclerc du 4e RD à Carpiagne.
Pour l’armée de l’Air, les restructurations vont se jouer entre les bases de Dijon, d’Orange et de Luxeuil. Cependant, pour ce qui concerne la dernière citée, les élus locaux semblent confiants pour son maintien.
Comme on le voit, la ville d’Orange pourrait être la grand perdante des mouvements qui se préparent. Et cela ne manque pas d’inquiéter Jacques Bompard, son député-maire, qui a fait savoir, par voie de communiqué, avoir demandé un rendez-vous au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, pour évoquer surtout la question du départ éventuel du 1er REC pour Carpiagne, qu’il qualifie de “rumeur persistante”.
“Il n’est pas concevable, en effet, que dans une république comme la nôtre les représentants du peuple, à qui ce dernier demande à juste titre des comptes, ne soit pas informés de décisions aussi importantes. Il est possible que cette rumeur de départ soit sans fondement. Il importe désormais à l’Etat de le dire et de le dire rapidement”, a ainsi fait valoir Jacques Bompard, dont le parcours politique a de quoi déplaire à la majorité actuelle.
Et dans le cas où une telle mesure aurait été prise ou serait en passe de l’être, l’élu entend obtenir des explications et qu’on lui dise en “en quoi le 1er REC dans les Bouches-du-Rhône sera plus performant, à un coût moindre pour le budget de la France, qu’à Orange, où il est plus proche de l’Etat-Major de la brigade blindée à laquelle il appartient.”
“Si le transfert du 1er REC se justifiait par une nécessité majeure de défense nationale, la Ville d’Orange serait la première à accepter ce départ et à s’incliner devant l’intérêt supérieur de la France. Mais cette nécessité n’étant nullement démontrée, la Ville d’Orange entend se mobiliser pour conserver un régiment présent en son sein depuis plus quarante ans et qui, d’une certaine manière, est un peu devenu ‘son’ régiment”, a encore ajouté Jacques Bompard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Mer 25 Sep - 18:56:27

Revenir en haut Aller en bas
Ignazio62
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 26/07/1962
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Mer 25 Sep - 19:26:55

 
Nec pluribus impar

......................................................................................
Honneur & Fidelité

Revenir en haut Aller en bas
theo dorin
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 29/09/1961
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 17/12/2011

MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Mer 25 Sep - 19:59:19

une chose  me fait chier :fghjk: 


ils fond des pub  l'armée recrute 

et il supprimes des postes  

c'est prendre  les gens pour des c....

......................................................................................
légio patria nostra

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Mer 25 Sep - 22:43:54

Le turn-over dans l'armée est effarant: ils ne réussissent pas à fidéliser, et quand on veut rester, il n'y a "pas les quotas".

Bref, on nous utilise... Les effectifs MDR sont une variable d'ajustement.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Ven 27 Sep - 16:19:09

Le chef d’état-major de l’armée de Terre espère ne pas perdre pas plus de 4 ou 5 régiments
27 septembre 2013 – 8:25
Etant donné que la prochaine Loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2014-2019 prévoit la suppression de 23.500 postes, un certain nombre d’unités – régiments, bases aériennes et bases de défense – vont être dissoutes.
Même si le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a indiqué que les forces opérationnelles seraient préservées au maximum, il n’en reste pas moins que l’armée de Terre devra se passer d’une brigade de combat sur les 8 qu’elle compte actuellement. Ainsi, le format de la force opérationnelle terrestre passera de 71.000 à 66.000 hommes projetables.
“Nous allons perdre l’équivalent d’une brigade interarmes, soit un état-major de brigade, qui est choisi et qui sera désigné fin 2014″, a ainsi récemment déclaré le général Bertrand Ract-Madoux, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères et des Forces armées du Sénat.
Qui dit une brigade en moins dit par conséquent des régiments à supprimer. Or, le général Ract-Madoux a indiqué espérer “ne pas avoir à” en “dissoudre plus de 4, voire 5″. Dans le même temps, des “ajustements capacitaires seront effectués, en particulier dans le génie et les transmissions”, a-t-il précisé. En revanche, il n’a pas parlé de la fermeture éventuelle d’un régiment d’hélicoptère de combat.
Dans le détail, 2 régiments d’infanterie passeront à la trappe. “L’un est choisi et sera désigné à la fin du mois, l’autre sera choisi parmi plusieurs propositions”, a révélé le CEMAT. Contrairement à ce qu’a dit le député-maire de Carcassonne, Jean-Claude Pérez, l’éventualité d’une dissolution du 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) n’est pas une “rumeur irrationnelle” étant donné que, selon le général Ract-Madoux, elle “fait partie des hypothèses de travail”.
L’arme blindée cavalerie (ABC) perdra un régiment, qui, lui aussi, “sera désigné à fin du mois”, tandis qu’un autre sera déplacé. Cela confirme l’hypothèse d’une dissolution du 4e Régiment de Dragons, lequel serait remplacé à Carpiagne par le 1er Régiment Etranger de Cavalerie (REC), en provenance d’Orange.
Plus généralement, le général Ract-Madoux a estimé que “problématique des restructurations territoriales n’est pas le marquant de cette loi de programmation”. Selon lui, la “difficulté principale se posera dans l’environnement des forces”, le “défi” consistant “à identifier les postes à supprimer dans des fonctions déjà rationnalisées depuis des années” et où “il n’y a pas beaucoup de marge”.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   Mer 16 Oct - 12:48:42

M. Le Drian explique pourquoi le 1er Régiment Etranger de Cavalerie sera transféré à Carpiagne
15 octobre 2013 – 13:14
Avec 23.500 postes supplémentaires à supprimer dans le cadre de la prochaine Loi de programmation militaire, inévitablement, des unités sont appelées à être transférées voire dissoutes. Même si les armées n’ont pas vocation à faire de l’aménagement du territoire, le choix des villes de garnison concernées par une éventuelle fermeture est compliqué car il faut prendre considération l’intérêt opérationnel tout en veillant à ne pas provoquer de traumatismes économiques trop importants.
Du moins, telle est la démarche du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Ce dernier l’a rappelée lors d’un déplacement au 2e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa), le 14 octobre. “Lorsque j’étais élu local, j’ai connu des restructurations, avec des méthodes qui ont pu être brutale. Ce ne sont pas les miennes. Pour ma part, je serai dans le dialogue, avec les élus comme avec les personnels, car ce sont eux qui font vivre au quotidien les liens fondamentaux qui unissent les territoires avec les armées. Ces liens, je veux les préserver au maximum. Cela demande donc de prendre le temps, pour ajuster au mieux les décisions que nous prendrons”, a-t-il affirmé.
Voilà donc pourquoi le ministre n’a annoncé que des décisions limitées, au début du mois, au sujet des restructurations à venir. En tout cas, M. Le Drian réfute un quelconque lien avec les prochaines élections municipales… En attendant, lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, il a donné quelques raisons qui ont motivé les choix rendus publics récemment.
Alors que maire d’Orange, Jacques Bompard, ne voyait pas l’intérêt de transférer le 1er Régiment Etranger de Cavalerie à Carpiagne où il y remplacera le 4e Dragons, dissous, le ministre de la Défense a justifié cette décision en affirmant que l’implantation dans la Cité des Princes “aurait nécessité des travaux trop importants pour accueillir les véhicules du programme Scorpion”, qui n’arriveront au mieux qu’en 2018/19. “Ce régiment verra ainsi ses capacités d’entraînement augmentées et il se rapprochera d’Aubagne”, a-t-il ajouté, c’est dire du siège de la maison-mère de la Légion étrangère, tout en faisant valoir que la base aérienne 115 sera maintenue.
Le départ de la BA 102 de Dijon-Longvic de l’escadron d’entraînement 2/2 Côte d’Or s’explique par la volonté d’opérer un regroupement des Alphajet à Cazaux (siège de l’École de Transition Opérationnelle ETO / 8ème WING) et par la sous-utilisation de la plate-forme aéronautique bourguignonne depuis le départ des Mirage 2000-5 du Groupe de chasse 1/2 Cigognes vers la BA 116 de Luxeuil.
Cette dernière va perdre son Escadron de défense sol-air (EDSA) 04.950 “Servance”, pourtant doté du Système air-sol moyenne portée / terrestre (SAMP/T ou Mamba) pour la simple et bonne raison, a affirmé M. Le Drian, qu’il n’est “plus nécessaire à cet endroit”.
Au registre des fermetures, celle du détachement de Varennes-sur-Allier sera la “plus difficile”, selon le ministre. Là, exactement 209 postes seront supprimés d’ici 2015 (93 civils et 116 militaires). “Il faut regrouper le stockage dans des sites plus denses”, a avancé Jean-Yves Le Drian.
“J’ai rencontré longuement les élus (…); tous les mesures d’accompagnement nécessaires seront prises en dépit du faible nombre de civils concernés”, a-t-il poursuivi, les militaires devant être réaffectés ailleurs. “Un contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD) sera ainsi mis en place, ce qui n’était pas prévu à l’origine”, ainsi qu’un “dispositif social pour les civils”, a-t-il précisé.
S’agissant toujours de l’armée de l’Air, la BA 105 d’Evreux, qui avait gagné des postes lors de la précédente restructuration, va en perdre lors de la suivante. Le ministre n’en a pas précisé le nombre. En tout cas, c’est une surprise étant donné que rien à ce sujet n’avait été dit dans la note d’information sur les restructurations diffusée le 3 octobre dernier, pas plus, d’ailleurs, que ne l’avait été la réduction des effectifs sur la base 901 de Drachenbronn.
En revanche, la BA 110 de Creil perdra la Direction du renseignement militaire (DRM), laquelle sera localisée à Balard et, plus généralement, les états-majors de soutien de la défense seront dissous, afin de “fluidifier la gesion des bases de défense”, a expliqué M. Le Drian. “Cela concerne 500 personnes”, a-t-il précisé.
La garnison de Castelnaudary menacée?
Concernant les autres fermetures à venir, le ministre a donné le conseil de “ne pas écouter les différentes rumeurs”. On le sait, certaines concernent le 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) et le 110e Régiment d’Infanterie. Alors que Castelnaudary, ville de garnison du 4e Régiment Etranger de la Légion étrangère, avait été épargnée par les bruits de coursive, le ministre l’a citée dans les décisions qu’il aura à prendre d’ici l’an prochain, à la même période.
“A Dijon, comme à Varennes-sur-Allier ou Luxeuil-les-Bains, nous avons décidé en toute objectivité et dans le souci de préserver la cohérence de notre carte militaire. Nous prendrons les décisions relatives à la prochaine tranche de restructurations l’année prochaine (…). Celle relative au 3e RPIMa n’a donc pas été prise, ni celle relative à Castelnaudary. Lorsqu’elles le seront, nous préviendrons bien entendu les collectivités concernée”, a-t-il lâché.


http://www.opex360.com/2013/10/15/m-le-drian-explique-pourquoi-le-1er-regiment-etranger-de-cavalerie-sera-transfere-a-carpiagne/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le député-maire d’Orange s’inquiète du départ éventuel du 1er Régiment Etranger de Cavalerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combien coûte un député au Trésor public ?
» Ile-à-Vache, ilôt de fraicheur subit des dégâts après Fay, Gustav, Hanna et Ike
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Haiti-députés :Ces Députés qui parlementent
» Bureau du maire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LES REGIMENTS ET UNITES DE LA LEGION ETRANGERE :: 1° R.E.C. :: ACTUALITES-
Sauter vers: