LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
Bonjour,
Bienvenue sur le forum : http://http://www.camerone.net. Ce Forum est RESERVE aux Légionnaires de tout Grade et les Membre d'une Amicale de la Légion . IMPORTANT, dés votre connexion au forum vous devrez . REMPLIR COMPLETEMENT votre profil et vous présenter aux membres et émarger lma charte(dans les 48h) pour officialiser votre inscription Et surtout remplir complétement le profil A DÉFAUT VOTRE INSCRIPTION SERRA SUPPRIMÉE .
AMITIÉS LÉGIONNAIRES

LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

LA LEGION ETRANGERE , SON HISTOIRE , SES TRADITIONS ET SES AMICALES
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mar 2 Déc - 11:32:30

L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire, ne veut pas jouer les fusibles


Le légionnaire Philippe Fontaine est soupçonné d’avoir indirectement causé un gigantesque incendie aux portes de Marseille en 2009.

Réduire Augmenter Imprimer Favori Commenter
Share on facebook Share on twitter Share on email Share on print More Sharing Services 0
marseille
Le légionnaire Philippe Fontaine, rompu au terrain de la guerre, a souffert hier sur celui de la justice, qui le soupçonne d’avoir indirectement causé un gigantesque incendie aux portes de Marseille en 2009. Cet adjudant-chef chevronné de 48 ans est poursuivi devant la chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille pour avoir ordonné lors d’une instruction le 22 juillet 2009 des tirs de balles traçantes, interdites durant l’été, qui auraient provoqué un brutal embrasement, attisé par un vent violent.
En trois jours, plus de 1 000 hectares devaient partir en fumée, depuis le camp militaire de Carpiagne, en partie situé dans le parc national des calanques de Marseille, avant de franchir les crêtes pour fondre sur les collines de Marseille. Bilan presque miraculeux : deux blessés, une seule maison dévastée mais de nombreux jardins détruits.
En uniforme, Philippe Fontaine a dû jouer les équilibristes, mal à l’aise, face aux questions de la présidente Lucie Chapus-Bérard. Son propos est aussi rare qu’hésitant, sa voix porte peu, ses déclarations tout en sous-entendus. D’un simple acquiescement - "oui" - il a d’abord reconnu être informé du règlement, figurant noir sur blanc dans un "cahier de consignes", sur l’interdiction de ces balles traçantes, sauf "autorisation" du commandant du camp. "Oui" encore, il avait "vu" les notes de l’instructeur qu’il avait remplacé au pied levé, attachées au calendrier de réservation du stand de tir.
De la trempe des guerriers
"Mais j’ai voulu mettre cette instruction en parallèle avec les évènements extérieurs", a-t-il expliqué, du bout des lèvres : les cinq soldats qui lui sont confiés ce jour-là, sont en effet "destinés à partir", en l’occurrence en Afghanistan, quelques semaines plus tard. Et "je pense que mes chefs attendaient que cette instruction soit bien menée pour que les légionnaires soient prêts dans un cadre d’opération". Comprendre : la fin justifiait les moyens, quitte à prendre quelques libertés avec les règles...
Volant à son secours, son avocat Dominique Mattéi, souvent à ses côtés à la barre où chaque seconde lui paraît une éternité, lui demande alors : "Craignez-vous de mettre en cause votre hiérarchie ?" "Bien sûr", répond le militaire, plongé dans l’embarras. Ses supérieurs, absents au procès, se sont désolidarisés en stigmatisant son "indiscipline" et une "faute professionnelle". Un fusible, en somme. "Il fallait faire vite et bien, c’est cela ?", l’interroge encore le procureur David Dufour. "Les missions se succédaient, il fallait entraîner les jeunes (...) au plus près de la réalité", lui répond cet adjudant-chef qui dit en avoir vu beaucoup "tomber au combat". Philippe Fontaine est, il est vrai, de la trempe des guerriers : ex-Yougoslavie, Afghanistan, République centrafricaine, il a couru les conflits et empilé les félicitations. Et il sait d’expérience que les balles traçantes sont beaucoup utilisées sur ces terrains-là. "Une balle traçante, c’est d’abord pour désigner un objectif. Et quand vous êtes au combat, cela vous dit aussi que votre chargeur est presque vide", détaille ce tireur d’élite, précisant qu’on y introduit en effet dans ce but une balle traçante pour cinq balles ordinaires. Utiliser ces balles ce jour-là était donc "la meilleure chose" à faire, conclut-il.
D’autant qu’à ses yeux, il était "impossible", à une si courte distance de tir (25 mètres maximum), que ce type de balles puisse provoquer un incendie. "Il ne pouvait y avoir de ricochet hors de la cible", affirme-t-il. Une expertise balistique a pourtant prouvé le contraire : la haute capacité incendiaire de ces projectiles est établie, au vu de leur composition pyrotechnique et expliquerait "très vraisemblablement" l’incendie. "C’est pas mon tir...", continue toutefois de déclarer le légionnaire, aujourd’hui en poste au régiment étranger de parachutistes à Calvi, et qui se "lève tous les jours avec ça depuis cinq ans".
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTIAN CLAISE
WEB MASTER DU FORUM
WEB MASTER DU FORUM
avatar

DATE DE NAISSANCE : 08/09/1954
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/11/2011

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mar 2 Déc - 11:34:46

L'adjudant Fontaine est jugé depuis lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille. Des silences troublants au dossier
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'adjudant Philippe Fontaine, 48 ans, hier, à son arrivée en chambre militaire du tribunal correctionnel. Il affirmera : "J'ai voulu faire vite et bien !" Photo Patrick Nosetto


Dernières infos :

- 11 heures : le tribunal correctionnel de Marseille rendra son jugement le 19 janvier

- 10 heures : huit mois de prison avec sursis requis à l'encontre du légionnaire



C'est un homme droit, l'adjudant Philippe Fontaine. Il porte haut les couleurs de la France depuis l'âge de 18 ans. Chemise blanche, cravate sombre, médaille de l'Onu en bandoulière, il a des faits d'armes qui en disent plus long que les décorations de nos notables les mieux introduits. Il a tutoyé la mort, vu "des enfants déchiquetés", comme il dit, il y a peu encore, en Centrafrique. Et il a été en vingt ans de tous les théâtres d'opérations, au Tchad, en Afghanistan, en Yougoslavie, là où il avait tout à craindre.

Et pourtant, bien qu'il s'en défende, c'est l'épreuve de la justice des hommes qu'il redoute. Qui le chahute. Car à la barre du tribunal correctionnel de Marseille, c'est un homme taiseux qui porte le poids de toute une institution. Qu'il a servi avec fidélité. Or aujourd'hui, il est seul, l'adjudant Fontaine. Son avocat, Me Dominique Mattei, est devenu son épaule, qui dans une chorégraphie toute judiciaire, lui souffle presque les réponses. Un homme seul, Fontaine, bien que soutenu par ses proches, mais l'uniforme s'est fait rare dans la salle.

Tirs à balles traçantes

Comme s'il était devenu infréquentable. C'est lui qui était directeur de tir, le 22 juillet 2009, quand l'incendie de Carpiagne a enflammé les calanques, consumé plus de 1 000 hectares et détruit 11 % du coeur terrestre du site classé du parc. "Cette affaire, je la vis très mal, glisse-t-il. Je me lève avec. Je me dis chaque fois : si je pouvais revenir en arrière..." Pourquoi avoir ordonné ce jour-là une séance de tirs à balles traçantes, alors que le vent forcissait et que le pire, même sans être agrégé climatique, était prévisible ? Au jeu des questions-réponses à vertu pédagogique, très prisé dans les audiences pénales, un peu moins dans l'armée, Fontaine n'est pas le meilleur.
On a parfois l'impression d'être propulsé dans un sketch de Fernand Raynaud , où le rictus aurait pris le pas sur le rire. Il est chahuté, Fontaine. "Parce que j'ai voulu que mes hommes soient prêts au combat en conditions réelles, répète-t-il en boucle. J'ai voulu faire vite et bien." Mais pourquoi cette hâte ? Ses hommes ne devaient pas repartir le lendemain sur le front. Et surtout, il n'ignorait pas que l'usage des balles traçantes était interdit en été. Bien sûr qu'il savait. "Vous savez, Mme la présidente, reprend-il, quand on est légionnaire et qu'on reçoit un ordre, on exécute !"

Les calanques enflammées

L'enquête va démontrer que le jour des faits, ni le commandant de la base, ni l'officier de tir n'étaient présents. C'est un caporal qui donnera les munitions à Fontaine. On se dit que l'armée, en cet été 2009, n'a pas été la grande muette, mais plutôt la grande sourde ...Lorsque ses supérieurs lui ont demandé de rédiger son rapport, ils l'ont réécrit. "J'ai dû le refaire cinq ou six fois, confiera-t-il au juge. J'en ai eu marre. Je n'ai même pas relu ce qu'ils ont écrit pour moi."

Les deux colonels correcteurs en chef n'ont pas été inquiétés. Juste entendus. Et les communes de Marseille, Cassis et Carnoux ne sont même pas parties civiles. Obsédant silence. Cinq ans après, questionné par la présidente Lucie Chapus-Bérard, l'adjudant Fontaine se dit toujours persuadé que ce n'est pas une balle traçante qui a enflammé les calanques.
Me Frédéric Sarrazin, pour 7 des victimes de l'incendie, déplore "un enchaînement d'hypocrisies", au-delà d'un homme "qui a fait une grosse bêtise". Réquisitoire et plaidoiries aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Jouna
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 01/01/1948
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 25/06/2014

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mar 2 Déc - 14:52:11

la grande muette le laisse tomber!!!   tout mon soutiens a vous.
Revenir en haut Aller en bas
theo dorin
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 29/09/1961
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 17/12/2011

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mer 3 Déc - 14:06:27

qu'il luis foute la paix  et qui vont chercher  les vrais pyromane 

......................................................................................
légio patria nostra

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MEKONG
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 31/03/1949
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 13/06/2014

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mer 3 Déc - 14:37:59

:hmlopi:Merci pour ces infos.
J'ai signé la pétition de la FSALE pour le soutenir, j'ai acheté le bouquin qui permettait de lui obtenir un soutien financier, mais que faire de plus ?
Sinon constater qu'il est facile de taper sur le lampiste.

Bonne chance et souhaitons que les juges du siège soient moins cons que ceux qui ont instruit cette affaire. Et surtout que GAUDIN , cet enf... de maire de Marseille.
Revenir en haut Aller en bas
heris
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 09/10/1936
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 04/12/2011

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mer 3 Déc - 16:24:17

bonjour,
merci pour ces infos.

......................................................................................
heris

Légionnaire un jour, Légionnaire toujours
Revenir en haut Aller en bas
Ignazio62
ANCIEN LÉGIONNAIRE OU D'ACTIVE
ANCIEN LÉGIONNAIRE  OU D'ACTIVE
avatar

DATE DE NAISSANCE : 26/07/1962
Masculin DATE D' INSCRIPTION : 03/03/2012

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Mer 3 Déc - 20:35:37

Bonsoir et merci pour l'info, il leur faut un bouc émissaire. Tout mon soutiens.

......................................................................................
Honneur & Fidelité

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Petitpère
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin DATE D' INSCRIPTION : 26/05/2012

MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   Sam 6 Déc - 18:19:22

MEKONG a écrit:
:hmlopi:Merci pour ces infos.
J'ai signé la pétition de la FSALE pour le soutenir, j'ai acheté le bouquin qui permettait de lui obtenir un soutien financier, mais que faire de plus ?
Sinon constater qu'il est facile de taper sur le lampiste.

Bonne chance et souhaitons que les juges du siège soient moins cons que ceux qui ont instruit cette affaire. Et surtout que GAUDIN , cet enf... de maire de Marseille.


Bonsoir,

L'ai signée aussi en date du 22 mars 2014.

Pour signer la pétition:  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'adjudant-chef réunionnais Philippe Fontaine, présumé incendiaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Guy Philippe a mis Himmler Rébu au pilori
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» L'étau se ressere sur Guy Philippe
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA LEGION ETRANGERE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI :: LA GAZETTE DU FORUM :: TOUTES LES NOUVELLES-
Sauter vers: